Le blog Tyeko, infos, points de vue et études de cas

[Fiche technique] Le drainage d'une maison pour lutter contre l'humidité

L’humidité est un facteur de risques important pour les habitations neuves comme anciennes. Elle apparaît fréquemment en sous-sol. C’est l’une des premières causes de dégradation prématurée d’un bâtiment.

Dans le domaine de la construction, le drainage est une technique visant à empêcher la stagnation de l’eau au pied d’un ouvrage. Le drain collecte et achemine les eaux pluviales loin de l’ouvrage. De ce fait les infiltrations sont évitées dans les maçonneries.

drainage-maison-figure-1.jpg

Les caractéristiques du drain périphérique en construction

Le drainage périphérique fait partie des dispositifs qui peuvent, dans certaines conditions, et s’ils sont réalisés par des entreprises sérieuses et qualifiées, être efficace pour faire barrage à l’humidité. Voici ces caractéristiques :

  • Un drain est composé d’un tuyau de plastique perforé, en terre cuite ou en béton poreux
  • Le diamètre du tuyau est, en général, de 100 mm
  • Sa pente d’écoulement va de 3 à 10 mm par mètre, du point le plus haut au point le plus bas du parcours
  • Le drain est protégé du colmatage par un géotextile en cas de terrain à grains fins (argileux, limoneux, sablonneux)
  • Dans sa forme traditionnelle, le drain est recouvert de plusieurs couches de granulats de finesse croissante, du bas vers le haut (granulométrie 20/40 ou 30/60, puis 10/20, puis 5/15 et enfin sable 0/3 et terre de remblai perméable)

La réalisation du drain extérieur et du drain intérieur

Les systèmes de montage des maçonneries anciennes, comme la construction dite « sur terre-plein » sont très souvent le siège d’infiltrations d’eaux latérales et de remontées capillaires, notamment avant réhabilitation. Le drain accélère la collecte de l’eau qui ne stagne pas en pied de mur.

Ce système de contrôle et d’évacuation d’excédents des eaux pluviales est le plus souvent placé en périphérie des murs de la maison. Mais, lorsque sa réalisation à l’extérieur est complexe, le drainage à l’intérieur sera privilégié. Cas d’usage fréquent : réalisation d’un drain intérieur dans une maison en mitoyenneté où le drainage extérieur est impossible.

drainage-maison-figure-2.jpg

Les conditions du drainage d’une maison

La mise en œuvre d’un drain obéit à des règles simple mais précises. La réalisation d’un drainage du sol doit également être envisagée si l’humidité provient de l’une de ses origines :

  • La pression hydrostatique : la pression de l’eau contenue dans le sol pénètre le mur de fondation
  • Les infiltrations d’eaux pluviales dans les murs enterrés via une fissure ou un mur de soubassement non protégé

L’efficacité d’un drainage en cas de remontée d’humidité par capillarité

Ce qu’il faut savoir

Les remontées capillaires en images... Imaginez que dans votre tasse, il vous reste un peu de votre boisson chaude préférée, vous déposez doucement une carré de sucre au fond de votre tasse. Observez ce qu’il se passe, le restant de boisson remonte en s’infiltrant à travers le sucre, posez délicatement un autre carré de sucre sur le précédent, puis un autre et ainsi de suite…l’humidité continu de montée au travers des morceaux de sucres, voir même les premiers se dissolvent et s’effondrent ! imaginez ce que l’humidité, par un phénomène de remontées capillaires peut occasionner comme dégâts sur les maçonneries de votre logement !

drainage-maison-sucre.jpg

Cependant, lorsque les remontées capillaires sont vraiment de nature trop importante, le drainage peut ne pas être la solution la plus satisfaisante.

En effet, l’humidité du sol migre par la fondation jusqu’aux murs de soubassement, puis aux murs d’élévation. Alors que le drain est installé en périphérie de la maison et ne protège que le mur de soubassement. En cas de remontée d’humidité, il convient également, dans la limite du possible de faire réaliser une coupure de capillarité au-dessous du chaînage du plancher bas. Pour être totalement clair, d’interposer, sur toute l’épaisseur du mur, un matériau étanche faisant écran aux remontées d’humidité par capillarité.

drainage-maison-figure-3.jpg

Les infiltrations d’eaux malgré la présence d’un drain

Le drainage est un dispositif simple à mettre en œuvre dans un processus d’auto-construction ou d’auto-réhabilitation. Sur le principe, il convient simplement de réussir la pente de la rigole d’écoulement appelée aussi « cunette » et d’assurer les raccordements des différents drains aux angles du bâtiment.

Hélas, en pratique, force est de constater un nombre important de défauts desservant l’efficacité du drainage, en voici quelques exemples :

  • Fil d’eau du drain plus haut que le sol intérieur du sous-sol
  • Utilisation de drains type agricole (perforés de tous côtés) à la place de drains type bâtiment (perforations uniquement sur le dessus)
  • Insuffisance de pente des drains, contre-pente entraînant des rétentions d’eau
  • Absence ou insuffisance d’exutoire des eaux recueillies par les drains (accumulation d’eau contre le murs de sous-sol)
  • Pénétration de terre dans le système de drainage et colmatage

drainage-maison-figure-4.jpg

Ce qu’il faut retenir

Ces défauts seront autant de freins à l’efficacité d’un tel système de drainage, ils peuvent même provoquer plus de dégâts que la non-présence d’un drain. Dans tous les cas, avant de vous lancer dans de gros travaux, renseignez-vous, consultez des spécialistes et des ouvrages référencés en la matière. N’hésitez pas à faire appel à des entreprises et des artisans qualifiés et certifiés.

drainage-maison-figure-5.jpg

drainage-maison-figure-6.jpg